Noir Dissay

La mairie de Dissay propose un festival autour de la littérature policière : Noir Dissay. Il se déroulera du 19 au 24 septembre 2022 avec le salon du polar le samedi 24. A cette occasion sera attribué le prix des lecteurs de Noir Dissay.
Dès à présent, à la médiathèque de Dissay, vous pouvez participer à ce prix et voter pour votre livre coup de cœur parmi 4 livres sélectionnés par un jury de professionnels. Vous pouvez également emprunter ces livres dans les bibliothèques partenaires de Grand poitiers : Toutes les bibliothèques de quartier de Poitiers, soit Les Couronneries, la Blaiserie, Saint-Éloi, les Trois-Cités et Médiasud, ainsi qu'à Jaunay-Marigny, Saint-Georges-lès-Baillargeaux, Migné-Auxances, Ligugé, Lusignan, Jazeneuil, Celle-l’Évescault, Saint-Sauvant et Gençay.
Petit logo Noir Dissay

Les 4 livres sélectionnés pour le prix des lecteurs Noir Dissay

Image
Sandrine Cohen

Sandrine Cohen – Rosine, une criminelle ordinaire. Ed. du Caïman
Une affaire terminée, presque déjà classée avec cette femme qui a tué ses deux enfants, s’accuse de tout, ne nie rien. Et puis Clélia, enquêtrice de personnalité du tribunal, s’entête, creuse, essaye d’aller au-delà des apparences et du tabou, au-delà des limites et parfois des règles. Un livre original, sensible et dérangeant.

Thomas Fecchio – L’heure des chiens. Ed. Seuil Cadre Noir
Une enquête très embrouillée qui mêle de nombreux protagonistes, des faits divers, la profanation d’un cimetière militaire, une main coupée, des bikers extrémistes, une clinique pas très nette, une jeune femme traumatisée et des migrants. Beaucoup trop de choses pour un gendarme qui se débat aussi avec ses problèmes de couple et résiste mal à la tentation de la bouteille. Le renfort d’un jeune enquêteur affûté ne sera pas de trop. Une enquête classique mais touffue, des personnages intéressants et de nombreuses péripéties au programme.

Image
Thomas Fecchio
Image
Hervé Le Corre

Hervé Le Corre – Traverser la nuit. Ed. Rivages/Noir
Un enquêteur qui agit à l’instinct et un assassin qui tient du prédateur, la nuit sera noire. Un livre sans merci, où les différents personnages dépassent les bornes, les limites. Enquêteur, assassin, victime, tous sont déjà trop loin, trop profondément engagés dans la violence pour s’en sortir. Une lecture inconfortable, qui confronte à une violence directe, brute, et oblige à se questionner.

François Médéline – La sacrifiée du Vercors. Ed. 10/18
Septembre 1944 dans la région du Vercors, après l’effondrement du maquis et le massacre des résistants, après le départ des Allemands, avant le retour d’une autorité bien établie. Un commissaire nommé par les toutes nouvelles autorités françaises doit démêler le vrai du faux du meurtre d’une jeune femme. Tout l’art du roman est de faire partager cette période trouble, où l’autorité et la loi sont mouvantes, où la violence paraît être une solution, où les apparences sont changeantes.

Image
François Médéline